compteur visiteur html

compteur visiteur html Accueil

CISTERNET.ORG

a Cherlieu 10 mars 2021 a.jpg b Cherlieu simulation 00.jpg Blason Franche-Comté.png Blason_Andechs-Meranie.png bourgogne-franche-comte-carte-1-scaled.jpg

Abbaye de  Cherlieu  (Haute-Saône)


Blason Duché Méranie écu.png carte A des abbayes Morimond et Haute Saone.jpg carte AA des abbayes Rosières et Jura.jpg

Les abbayes cisterciennes de Haute-Saône

Les abbayes cisterciennes du Jura


Cherlieu : Montage montrant le mur subsistant  du transept nord au sein de l’abbatiale

Duché de Meranie

La région Bourgogne- Franche Comté

Andechs-Meranie

Comté de Bourgogne

alix de meranie cherlieu sepulture entiere carrée.jpg

LA RÉVOLUTION
DES ABBAYES


XIIème-XIIIème siècles

Edition spéciale
Abbaye de Cherlieu (Haute-Saône)

CROQUIS PLAN TYPE 4.2 ABBAYE COULEUR.jpg

Cherlieu : vue du mur  du transept nord  de l’abbatiale.
Au premier plan les vestiges du cloitre avec le puits.

Il s’est produit en Europe entre la fin du
XIème siècle et le XIVème siècle une véritable révolution de la façon de vivre dûe au développement prodigieux des abbayes principalement cisterciennes c’est à dire issues de Cîteaux (1098) et disons le, grâce à l’impulsion de Saint Bernard de Clairvaux.

Les cisterciens vont compléter un réseau déjà existant des monastères, dont la plupart étaient surtout des prieurés affiliés à Cluny (909), par de nouvelles abbayes adoptant toutes le même plan transposable sans limite et qui vont réorganiser le paysage occidental (525 abbayes à la date 1199).

Ils vont restructurer la société médiévale et ouvrir la voie à une économie nouvelle en organisant la gestion des terres et de leurs potentiels mais aussi en gérant des techniques et des infrastructures pour la plupart innovantes qui vont déboucher sur l’édification des grandes cathédrales.

Ils vont développer un accès certes sommaire à la culture, à l’éducation, aux déplacements et à l’hébergement, à la gestion des personnes, aux techniques et technologies, mettre en place des infrastructures qui n’est pas sans faire penser à notre internet actuel mais en non virtuel :
un réseau cistercien ;
Un « cisternet » en somme…!


C’est Othon IV, comte de Bourgogne, héritier du titre par
sa mère Alix de Meranie-Andechs, inhumé comme elle à Cherlieu,
qui imposa vers 1289 les armoiries « au lion » du Comté de Bourgogne qui deviendra la Franche-Comté actuelle. Il reprit le lion des armoiries d’Andechs de ses ancêtres et abandonna l’aigle du
Saint Empire Romain GErmanique pour marquer sa scission d’avec l’empereur Rodolphe au profit du roi de France Philippe le Bel.

citeaux 2.jpg


Abbaye de Cîteaux, la bibliothèque

www.auxonne.org    


Blason Franche-Comté.png cherlieu pavage ancien.png E-mail: napovillers@gmail.com?subject=Cisternet

Cistercien , de Citeaux , abbaye majeure de Bourgogne, fondée en 1098:
Ce vocable tire son origine de « cistels », nom donné aux roseaux
que l’on trouve en plaine de Saône

Visitez notre site ami :

cherlieu le mur 2.png a cherlieu vue du nord.png cherlieu vue mur 1.png a cherlieu vue nord mur.png a cherlieu voutes 2 nb.png a cherlieu cour 2.png a cherlieu cloitre et mur 2.png dans les caves cherlieu nb.png a cherlieu vue arriere depuis le cloitre.png a cherlieu cour et palais abbatial.png a cherlieu entree 1.png a cherlieu abbaye et mur pan.png a cherlieu abbaye et mur pan 3.png a cherlieu vue vers le nord.png

Cherlieu, le pavage ancien de la cour


mise en ligne : le 21 avril 2021

Serge Gusatto   -   napovillers@gmail.com


CONTACTEZ NOUS

CLIQUEZ ICI

Site en construction…

Quelques photos des vestiges
de l’ancienne abbaye de Cherlieu


Cliquer sur les photos pour les agrandir

sous verre biere Andechs 2.jpg andechs logo.png

Armoiries actuelles de Franche-Comté

Plan type d’une abbaye cistercienne du XIIème siècle avec cloître à droite

roseaux cistels 2 rond.png

Andechs, ville d’Alix, en Bavière au sud de Munich, est au jour
d’aujourd’hui, un « haut lieu » des amateurs de bière.
Son abbaye bénédictine de 1455, renferme le tombeau de Carl Orff,
le compositeur de
Carmina Burana
où un festival lui est consacré tous les ans.

Extrait du cadastre napoléonien de 1835 pour Cherlieu. On voit très bien l’emprise de l’abbatiale,
morcelée mais apparemment  encore debout en grande partie (sauf  l’abside).
On remarque en haut à droite, l’une des anciennes vignes de Cherlieu au nom évocateur :
le Clos de Vougeot !

Source : Archives de la Haute-Saône - cadastre napoléonien

cadastre napoleonien cherlieu 3 - 1835.jpg